Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Reader

Mise à jour : mercredi 23 juin 2010

Contrairement à ce que vous pourriez croire, un reader, n’est pas une personne chargée de vous lire une histoire chaque soir avant de vous endormir. Non, nous ne sommes pas dans le monde des "bisounours" mais sur le web. Et sur cette planète virtuelle, un reader est un site qui lit les flux RSS auxquels vous vous êtes abonnés. C’est à dire qu’il met en page les fichiers RSS des sites, blogs qui vous intéressent. Les readers sont également appelés des "agrégateurs de flux". Tous les moteurs de recherche proposent leur Reader : Safari, Yahoo, Google. Google Reader apparaît comme un des plus populaires tout comme Netvibes.

Concrètement chaque matin, vous consultez votre Reader pour y découvrir tous les billets qui viennent d’être publiés sur les sites que vous suivez. Grâce au reader, vous n’avez plus besoin de visiter les 150 blogs qui vous intéressent pour découvrir leurs derniers billets. Le Reader est également une bonne alternative au flux RSS reçu directement sur votre messagerie. L’option "messagerie" qui vous permet de recevoir par mail, les nouveaux billets publiés par vos sites préférés présente en effet certains inconvénients : d’abord, si vous suivez de nombreux sites, vous risquez de saturer votre messagerie. De plus, vous devrez communiquer votre adresse mail au site dont vous téléchargez le flux RSS, ce qui augmente le risque de recevoir un Spam, Hoax … Donc le Reader apparaît comme une bonne solution pour vous offrir au moment que vous jugez opportun, une vision synthétique des nouveaux billets publiés par votre sélection de sites-blogs.

Une nouvelle génération de readers apparaît pour nous aider à faire face à l’inflation des flux RSS. Le principe consiste à opérer une sélection parmi les flux que vous suivez. Ainsi les sites AideRSS ou PostRank vous permettent de ne retenir que les billets les plus appréciés des internautes. Il faut quand même rester vigilants, avec ce type d’outil, on finira par lire tous, les mêmes billets, c’est la "biodiversité" du web qui serait en jeu !

Écrire un commentaire