Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Plug in

Mise à jour : jeudi 7 juin 2012

"Il suffit d’ajouter un plug-in, et ton problème est résolu". Il semblerait que le "plug-in"soit aux geeks ce que le médicament est aux malades. En réalité, le plug- in (ou plugin) serait plus un médicament de confort. En effet, le plug-in (prononcez Pleuguin) est un logiciel qui vient compléter un logiciel de base afin de proposer de nouvelles fonctionnalités à l’utilisateur. C’est une forme de logiciel "parasite", puisqu’il ne peut vivre seul, il doit s’accrocher (ou se brancher, plug signifie "brancher" en anglais) à un autre logiciel. L’un des plug-in les plus utilisés est "Adobe flash player" qui permet de visualiser une animation flash que propose un site ex le tag clouds de Mynetwords. Que serait le net sans ces animations Flash ? un bon plat manquant cruellement de sel. On peut donc dire merci aux Plug-in. Mais il existe de nombreux plug-in, pour améliorer le plaisir du joueur (jeu vidéo), faciliter la vie des webmasters (ex le couteau suisse qui facilite la rédaction d’un post sur un site, ou [Google->art34] analytic pour obtenir de meilleures statistiques sur la fréquentation du site, Mollom pour réduire les SPAMS …).

Certains comme moi qui n’ont pas le sens de l’orientation, utiliseront le plug-in de Mappy : ce plug-in détecte une adresse contenue dans le texte des sites que vous consultez, il suffit de cliquer sur le logo de Mappy (dans votre barre personnelle) pour que vous puissiez visualiser l’adresse dans un plan Mappy.

Ces plug-in permettent de personnaliser les logiciels, en fonction des besoins des utilisateurs sans pour autant alourdir le logiciel de base. S’il fallait répondre à toutes les attentes des internautes, les logiciels deviendraient des usines à gaz.

Un plug-in se télécharge comme n’importe quel logiciel, il suffit de vérifier que votre environnement informatique, votre navigateur… sont compatibles.

Un plug-in peut être développé par un geek qui n’a pas participé au développement du logiciel de base. Vous et moi pouvons développer des plug-in pour faciliter la vie des internautes (enfin surtout vous car moi j’ai encore du mal à télécharger certains plug-in !).

La langue française a bien essayé de faire de la résistance en proposant un terme français : le module d’extension… qui s’est fait rapidement recaler, il faut dire que l’expression trouverait sa place dans les exercices de diction. Certains ont proposé "greffon", mais l’image de la transplantation d’organe en a rebuté plus d’un, visiblement. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Microsoft a choisi son propre néologisme pour désigner les plug in qu’il développe pour Microsoft Windows : Power toys, c’est vrai que le terme est assez ludique.

Mais c’est un autre terme anglo saxon, Add-on (ou Add-in) qui est souvent utilisé à la place de Plug-in. Au final, il semblerait que la langue française ait encore perdu une bataille.

Écrire un commentaire