Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Pagerank

Mise à jour : jeudi 13 janvier 2011

Le PageRank, (PR, pour les intimes) est aux bloggers ce que le Graal était aux chevaliers de la Table Ronde. Sites, blogs, réseaux sociaux, tous, participent à cette quête sans fin qu’est le PR. Ils espèrent ainsi accéder à la richesse éternelle comme les chevaliers espéraient accéder à la vie éternelle en grâce au Graal. En effet, le pageRank est une condition nécessaire pour rentabiliser un site, si ce n’est faire fortune sur le web. C’est lui notamment qui détermine la popularité d’un site qui, elle même, conditionne l’activité publicitaire de ce site. En d’autres termes, un site peu populaire, c’est à dire ayant un PR faible (1 ou 2) aura du mal à attirer des annonceurs sur son site et ne pourra pas espérer dégager des revenus publicitaires. En fait, le PR est un algorithme, une méthode de calcul inventée par un des fondateurs de Google (Larry Page, un nom qui le prédestinait à inventer le Pagerank !) qui permet à Google de déterminer l’ordre dans les résultats de recherche qu’il fournit aux internautes. Le terme vient de l’anglais et signifie : la position (rank) de la page. Le pageRank se définit sur une échelle de 1 à 10. Un site au PR de 1 apparaîtra a priori au bas de la page 1 de google voire dans les pages suivantes alors qu’un site au contenu comparable mais au PR de 8 a de fortes chances d’apparaître en premier, sur la première page de Google.

Sur quoi se base l’algorithme de PR ? En fait, Google est aussi discret sur la formule du PR que Coca Cola sur le contenu de son soda. Et on le comprend, dès lors que la formule sera révélée, il sera difficile d’éviter certains abus. Néanmoins, un certain nombre d’informations ont filtré qui permettent aux éditeurs de site de savoir quel chemin emprunter pour se rapprocher du Graal. On sait que le PR d’un site est d’autant plus élevé que le nombre de sites qui pointent sur lui ( ou qui ont ajouté un lien avec ce site dans leurs pages web) est important. Imaginons que vous ayez un blog. Si, Aufeminin.com, Doctissimo, ou David Abiker, autant de blogs-sites très populaires, mentionnent votre blog dans un post en ajoutant un lien avec votre blog, vous aurez décroché le sésame qui vous ouvrira les cavernes du web : à vous les ressources publicitaires !!! Attention, pour les puristes, il faut savoir que le PageRank d’un site est par abus de langage celui de sa page d’accueil, alors qu’en fait certaines pages de ce site sont peut être plus populaires que la page d’accueil. Théoriquement vous pouvez calculer le PR des différentes pages de votre blog. Pour compliquer le tout, Google a fait évoluer la formule du PR qui désormais prendrait en compte des critères plus qualitatifs tels que le sérieux de et la qualité des sites qui pointent sur votre blog… Si vous voulez connaître le PR d’un site ou blog (ou plutôt ce que Google veut bien vous communiquer), c’est facile, plusieurs sites vous proposent de le calculer ex http://www.pagerank.fr : il suffit d’indiquer l’adresse URL du site dont vous voulez connaître le PR pour que celui-ci s’affiche en quelques secondes. Vous pouvez également télécharger l’outil de calcul du PR que vous propose Google et qui s’affichera dans la Toolbar (barre d’outils de Google).

Dès lors que certains ingrédients de la recette du PR ont été révélés, éditeurs de site se sont lancés dans une course effrénée aux liens. Comme toujours, certains se sont montrés raisonnables, en se limitant à inciter leurs amis bloggers à ajouter un lien sur leur blog. D’autres, plus déterminés, ont essayé d’élargir leur cercle d’amis bloggers pour multiplier les liens, selon le principe de réciprocité : tu ajoutes un lien avec mon blog sur ton blog , en échange, j’ajoute un lien avec ton site sur mon blog…Ils ont aussi inscrit leur blog à l’un des innombrables annuaires du web (catalogue des sites-blogs classés par thème).

Evidemment, certains n’ont pas résisté aux sirènes de la tricherie : en ajoutant des liens sur les pages de leurs sites qui pointent sur d’autres pages de leurs sites, d’autres n’ont pas hésité à "acheter" des liens à des blogs, sites.

Mais Google a vite fait de les repérer et de les sanctionner. Les tricheurs risquent d’être déclassés brutalement et se retrouver avec un PR de 1 alors qu’ils frôlaient le ranking 6 ! Un peu comme s’ils avaient perdu tous leurs points sur leur permis de conduire ! Au delà de l’humiliation, cela peut couter cher : ils peuvent faire un trait sur leurs revenus publicitaires.

En tout cas de nombreux sites, blogs se sont créés avec pour seule ambition de communiquer des conseils aux éditeurs de sites ou de blogs, forums.. pour les aider à augmenter leur pagerank. Des sociétés de conseil en "référencement" se sont multipliées, dans le même but. Le PR génère à lui seul une véritable économie.

La notion de PR a pas mal évolué dans le temps : notion technique au départ, elle est devenue une notion économique et aujourd’hui le PR peut être considéré comme un concept "social". Le PR participe désormais à la construction de votre statut social, et pas seulement sur le web. Si naguère, il suffisait de mentionner son métier, la boite pour laquelle on travaillait pour susciter des soupirs d’admiration, aujourd’hui, il faut afficher un bon Pagerank, c’est nettement plus gratifiant.

Écrire un commentaire