Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Netiquette

Mise à jour : jeudi 16 janvier 2014

La Netiquette est au web ce qu’un livre de Nadine de Rothschild est à la real life, un guide qui définit les règles de politesse et de savoir vivre que tout internaute doit respecter. Le terme Netiquette est la contraction de 3 mots : Net qui renvoie au web, éthique et étiquette au sens du protocole. La Netiquette indique les règles à suivre en particulier pour échanger des mails et discuter dans le cadre de forums ou newsgroups.

Comme le précise Wikipédia :

S’il ne fallait retenir qu’une règle : Ce que vous ne feriez pas lors d’une conversation réelle face à votre correspondant, ne prenez pas l’Internet comme bouclier pour le faire

Théoriquement, cette règle devrait suffire pour régir les relations entre les internautes. En réalité, si dans la vie réelle, nous n’avons déjà pas tous la même définition du savoir vivre ; sur le web, cela se complique. Les atteintes à la politesse sont encore plus nombreuses.

Il faut dire que le sentiment (non fondé) d’agir en toute anonymat et toute impunité, conduit nombre d’entre nous à moins nous censurer dans notre expression ce qui génère des "flames" (échanges incendiaires entre les internautes). Le Web est un terreau favorable aux discussions passionnées qui peuvent rapidement dégénérer en jouxtes non verbales.

D’où l’idée de formaliser le code de bonne conduite des internautes dans des guides disponibles sur le web.

La Netiquette a inspiré plusieurs ouvrages, celui qui fait encore référence aujourd’hui date quand même de 1995 (Netiquette Guidelines), il ne prend donc pas en compte les formes d’expression les plus récentes développées sur le web comme les Wikis, les blogs, Twitter ou autres réseaux sociaux. Ce qui permet de penser que cette Netiquette ne présente pas un intérêt de premier plan, personne n’ayant pensé à la faire évoluer en presque 20 ans !! Il faut dire qu’on peut se demander si nous avons besoin d’un guide pour savoir que sur le web il ne faut pas insulter, diffamer, agresser ou menacer les autres internautes. Certes la Netiquette est gratuite, mais pour l’avoir testé, je vous assure qu’il faut un temps certain pour consulter toutes les règles.

De plus, certains principes semblent quelque peu dépassés aujourd’hui un peu comme certains usages recommandés par la Baronne de Rothschild, par exemple : Au début du repas, la serviette doit se trouver à gauche. A la fin du repas, reposez la serviette à droite sans la plier. Je ne sais pas si vous respectez cette règle pour disposer les serviettes, lorsque vous invitez des copains à dîner, mais moi pas ! La Netiquette c’est un peu pareil, il semble que nous ayons pris quelques libertés par rapport à certaines règles un peu trop contraignantes.

Ainsi, lorsque vous recevez un mail, avant même de répondre à la question, à la demande d’informations de votre interlocuteur, selon la Netiquette, vous devez accuser réception de ce mail. Cela permet de réduire l’anxiété de l’émetteur, il saura que son mail a réussi à se frayer un chemin jusqu’à votre boite mail en dépit des nombreux obstacles inhérents à la toile : les anti spams, les bugs des FAI ou de votre messagerie. Quand on sait qu’il est déjà difficile d’apporter une réponse à la centaine de mails qu’on reçoit par jour, s’il fallait en plus accuser réception de chaque mail, cela alourdirait un peu plus le déficit de la Sécu (et oui on passerait encore plus de temps derrière le petit écran).

Il faut savoir aussi qu’il est impoli de répondre à votre interlocuteur en ajoutant votre texte en haut de la page c’est à dire au dessus de son mail. En d’autres termes le top posting (ou Tofu) est tout à fait décommandé.En fait, vous êtes censé recopier uniquement la partie de son mail à laquelle vous voulez répondre. Donc quand vous envoyez à un interlocuteur un mail dans lequel figurent tous les autres mails précédents que vous avez échangés sur ce sujet, c’est extrêmement discourtois vis à vis de votre interlocuteur. Le problème c’est que l’historique des échanges mail est souvent très utile, alors entre "utilité" et " politesse" , il faut choisir. Bien sûr, il est tentant de se moquer de la Netiquette en la considérant comme une oeuvre fossile témoin d’une époque révolue. Mais cela serait dommage, on devrait même se référer plus souvent à la Netiquette cela nous éviterait certains agacements.

Par exemple, il est écrit qu’il faut éviter d’utiliser des majuscules quand on écrit sur le web car la majuscule est au web ce que le cri est à la discussion verbale. Certains ont tendance à l’oublier. L’utilisation des caractères gros (16 et plus), ou des lettres en caractère rouge, est également à proscrire. Or on trouve encore cette présentation dans des forums, commentaires de blogs ou mails.

Il est aussi recommandé d’être concis dans les mails pour ne pas faire perdre de temps à vos interlocuteurs, une règle qui mériterait d’être mieux connue. Et surtout il est interdit d’envoyer un mail à une personne qui n’est pas concernée par ce sujet, toujours dans le souci de ne pas déranger les internautes sans raison.

Même si la netiquette ne s’est pas penchée sur les blogs, réseaux sociaux, on peut assez facilement appliquer les règles édictées pour les newsgroups ou forums à Facebook et autres Twitter. Là encore les mises en garde de la Netiquette auraient évité nombre de déconvenues à des célébrités et hommes -femmes politiques. Ainsi la Netiquette rappelle qu’il faut éviter de répondre à chaud, il faut prendre des précautions avant d’exprimer une opinion tranchée…. sinon cela suscite des "flambées". On pense alors au Tweet de la compagne (ex compagne ?) de notre président.

Conclusion, il faut réhabiliter la Netiquette, certes un petit coup de balais pour la dépoussiérer au préalable serait nécessaire mais au final les relations entre internautes seraient, il faut l’espérer apaisées.

Écrire un commentaire