Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Mème

Mise à jour : mercredi 27 juin 2012

Si vous êtes connecté réseaux sociaux, il est peu probable que vous ayez échappé aux Mèmes ! Le mème est un message qui se diffuse à grande vitesse sur le web par le relais des internautes. Il peut se présenter sous la forme d’une expression (ex Mer il et fou) , d’une photo ( Jean Dujardin qui s’endort sur l’épaule de G Clooney) ou d’une vidéo (clip de la chanteuse la pire de tous les temps  : Friday de R Black).

Selon Richard Dawkins qui a inventé le mot, mème est une contraction de Gène et de Mimesis (imitation en grec).

Comme le gène, le mème se transmet à une multitude de personnes et ce faisant il contribue à façonner la culture internet. Le mème est un phénomène sur le net qui laisse des traces dans la mémoire des internautes, il participe à l’écriture de l’histoire du web.

C’est par l’imitation (mimesis) que le mème se propage à la vitesse d’un virus dans la population des internautes. Le comportement d’un internaute (qui met en ligne une vidéo) est imité par des centaines de milliers ou de millions d’autres internautes qui vont également poster le même message à tous leurs amis virtuels.

L’étude des mèmes a donné naissance à une nouvelle science : la mémétique.

A l’origine le mème est un phénomène spontané qui trouve ses sources souvent dans un dérapage, une maladresse, un échec. Ainsi le mème "mer il et fou" (mais il est fou) a été créé à la suite d’une série de fautes d’orthographes commises par un gamin de 13 ans. Il a demandé des conseils sur la PSP dans le cadre d’un forum de geeks et a écrit " certains vont me dire MER IL ET FOU" . Les forumeurs se sont emparés de son commentaire l’ont posté à leurs amis virtuels créant ainsi un nouveau mème. La chanteuse R Black quant à elle n’a pas demandé à faire la Une du web : mais son clip Friday a tant été raillé par les critiques musicaux qu’elle a été élue "pire clip de tous les temps". A ce titre elle a obtenu un maximum de vues : son clip a été vu près de 30 millions de fois…. mais aussi un maximum de "j’aime pas " (près de 600 000) .

L’acteur américain Nicolas Cage lui aussi a été victime du mème : des internautes ont récupéré une image d’un de ses films "Vampire kiss" de 1988 qui n’est pas des plus valorisantes pour lui : il a un regard de fou (normal, étant donné qu’il est en train de se transformer en vampire) ce qui perturbe au plus haut point sa secrétaire. Ce regard qui frôle la caricature a inspiré les internautes qui ont lancé le mème "you don’t say". Une image BD a été créée et diffusée sur le web, elle fait partie désormais du langage non verbale du web pour exprimer l’étonnement. Mais vous pouvez utiliser cette image de manière sarcastique quand un internaute poste une évidence, un commentaire sans intérêt. Comme quoi un jeu de sourcils un peu trop appuyé peut suffire à devenir un objet de curiosité pour le web !

Compte tenu de son potentiel de résonance sur le web, le mème a rapidement été récupéré par les professionnels du markéting, des relations publiques… dans un but promotionnel. Le mème fait partie de la communication virale : quoi de mieux pour lancer un film, un clip que de créer un mème ! C’est le rêve de tout communicant, même s’il n’est pas facile de l’atteindre : comment savoir ce qui peut inciter des millions d’internautes à réagir ?

On peut se demander si Jean Dujardin, n’a pas créé un mème dans l’espoir d’attirer l’attention du net et des caméras lors de la course aux Oscars. Car effectivement, ce mème a créé un buzz mondial autour du comédien. Les internautes ont détourné le cliché initial de la tête de Dujardin posée sur l’épaule de Clooney et ont donné libre cours à leur imagination : les internautes ont pu ainsi découvrir Jean Dujardin endormi sur l’épaule de Nicolas Sarkozy, Joe Star, Chuck Norris, Casimir, Forrest Gump, Homer Simpson, DSK ou encore Dark Vador.

On peut se demander aussi si l’homme nu qui est apparu sur une photo publicitaire du site de la Redoute était une maladresse. Le fait que cet homme dans son plus simple appareil figure dans le fond d’une photo faisant la promotion de tee shirt pour enfants ne pouvait que susciter un buzz. Puisqu’elle opposait ceux qui considéraient cette photo comme un faux pas outrageant à ceux qui la jugeaient plutôt drôle. Même si la Redoute a eu à coeur de s’excuser et de supprimer la photo compromettante de son site, il n’en demeure pas moins que nombre d’experts du marketing doutent qu’il s’agisse d’un "PR Fail" (échec de relations publiques) et préfèrent penser qu’il s’agit d’un bon coup de pub !

Écrire un commentaire