Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Malware

Mise à jour : mercredi 3 novembre 2010

Le terme "malware" est une contraction de 2 mots anglais : "malicious" (qui signifie néfaste et non malicieux) et de "software" qui veut dire logiciel. Un malware se définit donc comme un logiciel malveillant. Le genre de mot qu’on préférerait ne pas à avoir utiliser … En effet, un malware est un programme qui s’infiltre dans votre ordinateur, à votre insu, dans un but néfaste.

L’homme est très inventif en ce qui concerne les malware. On distingue une quinzaine de types de malware. Le plus célèbre étant le virus, terme éloquent emprunté au monde médical qui permet de se faire une idée de la gravité de la situation. Un virus est un malware qui a la propriété de se propager… Autre malware sympathique, dont le nom est emprunté cette fois-ci à la zoologie : le ver. C’est un programme qui s’introduit en douce dans votre ordinateur par le relais de votre messagerie (boite mail). Il se présente sous la forme d’un mail accompagné d’un fichier qui contient le ver. En ouvrant ce fichier, vous permettez au parasite de s’introduire dans votre ordinateur. Le problème c’est que le ver peut très bien s’introduire chez l’un de vos copains afin de tromper votre vigilance. Si un ami virtuel vous invite à télécharger un fichier, il est possible que le ver soit "dans le fruit"… votre super copain s’est peut être fait pirater sa propre messagerie, son ver est en train d’essayer de vous parasiter… il y a de quoi devenir complétement parano ! Autre malware très répandu, le Cheval de Troie ou Trojan Horse qui installent des fonctions néfastes, dans votre ordinateur, à votre insu. Le cheval de Troie peut même prendre le contrôle de votre ordinateur, de ce qui est affiché sur votre "bureau" virtuel à distance. Par chance, ce cheval est stérile, il ne se reproduit pas… Citons encore, Spyware : un logiciel espion qui collecte des données personnelles avant de les envoyer à un tiers. Ou son petit frère le Keylogger : logiciel qui enregistre tout ce que vous tapez sur votre clavier et qui en informe des pirates… ex votre code bancaire. Et pour finir, on mentionnera les autres types de malware comme le phishing, les hoaxs déjà définis dans Mynetwords.

Pour les puristes, le terme "malware" n’est pas suffisamment reconnu. Ils déplorent qu’on lui préfère trop souvent, le terme "virus" car celui-ci représente la forme de malware la plus répandue et la plus redoutée. Désormais, n’envoyez plus de message à vos amis pour les alerter sur un virus, alertez les plutôt sur un nouveau malware. Etant donné que le terme est moins connu, pas sûr que vos amis réagissent… Mais bon, il faut rendre justice au mot "malware" !

Vous pourriez m’objecter que cette bataille de mots ne fait pas avancer notre affaire et que nous nous sentons démunis face à ces nouvelles menaces virtuelles. Ce serait oublier qu’il existe des moyens de contrer ces malwares : les suites de sécurité (c’est le top !),les anti virus, les pare feu (firewall)…on peut citer par exemple : MalwareByte ou Sdfix. Aucun firewall, aucun antivirus n’est invincible, il faut donc prendre quelques précautions supplémentaires comme tester votre système informatique. Aucun système n’est programmé sans erreur qu’il soit signé par Microsoft ou d’une Open-Source. Il faut donc corriger les défaillances de votre système. Microsoft met à disposition des internautes, gratuitement des correctifs. N’hésitez pas à les utiliser et surtout procédez à des mises à jour régulières ! Et si vous voulez réduire encore les risques d’être victime d’un malware, optez pour Apple, je sais ils n’ont pas besoin d’un coup de pub supplémentaire, mais en tant qu’utilisatrice d’Apple, je peux témoigner que jusqu’à aujourd’hui, j’ai échappé à tous les fléaux du web.

2 commentaires

Écrire un commentaire