Sélectionnez une lettre de l'alphabet

MP3

Mise à jour : mercredi 6 juillet 2011

MP3 mot suggéré par Mattias est l’acronyme de Motion Picture Experts Group, Audio Layer 3. Mais encore ? En fait, ce terme désigne un fichier de son (musique) qui a été compressé, de manière à occuper moins d’espace sur votre ordinateur, CD…. et ce, sans que la qualité du son ne soit significativement altérée. Un CD-audio de 74 minutes, peut contenir près de 740 minutes de MP3 sachant que la qualité d’un MP3 est comparable à celle d’un CD. Un fichier en MP3 se télécharge facilement et se transfert très rapidement étant donné qu’il ne pèse pas lourd. C’est pourquoi le MP3 a permis une explosion des échanges de musiques sur le web. Il suffit d’un clic pour envoyer un MP3 à tous ses copains par mail. Un fichier MP3 se lit (ou plutôt s’écoute) sur plusieurs supports : ordinateur, baladeur, smartphone, lecteur CD mais aussi les portables et consoles de jeux vidéos récents. MP3 est un nom qui résonne positivement sur le web puisqu’il symbolise la démocratisation de la musique ; pour l’industrie du disque, le MP3 serait plutôt synonyme de cauchemar…

Télécharger un fichier MP3, c’est facile, rapide et gratuit… oui mais pas toujours légal. C’est là que le bat blesse. La loi vous autorise à réaliser des copies en MP3, pour votre propre usage, à condition que vous disposiez des originaux des fichiers. En d’autres termes, vous devez acheter les CD pour avoir le droit de réaliser des copies, sachant que ces copies ne peuvent pas être diffusées au delà du cercle familial. Donc, on oublie les copains ! Ceci étant, vous pouvez vous procurer des morceaux de musique en MP3 en toute légalité en vous rendant sur certains sites :
- les sites de radio sur internet : car la loi n’interdit pas d’enregistrer des titres diffusés par des webs radio. De plus en plus de radios offrent la possibilité d’écouter , leurs programmes musicaux sur le web. Grâce au programme "Goldwave" vous pouvez réaliser des copies de qualité comparable à celle des CD piratés !
- les sites qui mettent à disposition des morceaux en podcast (morceaux enregistrés et mis en ligne par le diffuseur pour que vous puissiez les écouter au moment souhaité).
- Vous pouvez aussi faire une recherche google en tapant : le nom du morceau de musique suivi de « MP3 ». Google vous propose plusieurs résultats, vous choisissez un de ces sites, puis le titre souhaité et avec un clic droit, vous sélectionnez l’option « enregistrer la cible du lien sous », vous l’enregistrez sur votre « bureau » est l’affaire est faite. Mais dans ce cas, il n’est pas certain que vous ayez le droit de télécharger les fichiers MP3, tout dépend des sites qui vous les proposent. Vous franchissez la ligne orange…

Pour les anxieux, mieux vaut choisir l’option « payante ». Avec un système logiciel comme iTunes par exemple. En téléchargeant ce logiciel, vous pouvez écouter des extraits musicaux de 30 secondes de plusieurs millions de morceaux et si affinités avec ces "échantillons" musicaux, vous pouvez les acheter en un clic…avec le secours de votre carte bancaire.

Pour beaucoup, « MP3 piraté » représente une tautologie, tant on associe ce type de fichier au piratage. Il est vrai que le piratage de titres en MP3 est devenu un sport national et a même détrôné les infractions au code de la route. En France, la loi Hadopi s’est attaquée à ce qu’elle considérait comme un fléau pour l’industrie du disque. Conscient qu’il avait donné naissance à un monstre à même de menacer la création musicale, l’institut allemand Fraunhofer qui a développé le MP3 a bien tenté de mettre au point des anti dotes pour limiter le piratage. Mais le MP3 a de la ressource, les pirates aussi. Les fichiers MP3 pirates s’échangent toujours autant mais par d’autres moyens : sites P2P cryptés, streaming illégal, téléchargement direct…Hadopi n’était pas votée que déjà les pirates professionnels avaient trouvé les moyens de contourner la loi. Pour l’internaute lambda en revanche, Hadopi lui a compliqué quelque peu la tâche. Moralité, comme c’est souvent le cas, la loi n’aura permis que d’attraper les petits poissons, les gros, se sont organisés pour échapper au législateur…

Écrire un commentaire