Sélectionnez une lettre de l'alphabet

HTML 5

Mise à jour : mercredi 4 janvier 2012

Quand Spexis m’a proposé de définir HTML5, j’avoue que je n’ai pas été très emballée étant donné que je m’étais déjà arraché les cheveux pour définir son ancêtre "HTML" Néanmoins en creusant le sujet, j’ai découvert que je ne pouvais pas passer à côté de ce mot furieusement tendance et qui fait débat aujourd’hui entre les grands du web, les développeurs, les geeks…..

HTML5 est un nouveau standard pour formater les pages web qui devrait remplacer prochainement HTML et XHTML. C’est un nouveau langage en quelque sorte pour "écrire" une page web que celle-ci contienne du texte, des images, vidéos, jeux…. Par rapport aux versions précédentes de HTML (HTML4 ou XHTML), ce standard est plus adapté au web 2.0. Il n’est pas limité à des documents mais peut être utilisé pour des applications multimédia (même en hors-ligne) : forum, wiki, achat en ligne, recherche, email, chat, sites web 2.0

HTML5 est censé ringardiser la technologie Flash, jusqu’alors incontournable, par exemple pour lire des vidéos sur les grandes plateformes dédiées (comme YouTube, dailymotion, Allociné…), car il dispose de nombreuses API intégrées ( voir Application : des petits programmes tous prêts qui évitent les nombreuses lignes de code exigées par ses prédécesseurs et vous permettent ainsi sur une page web, de dessiner, d’écouter du son, d’écrire, de glisser-déposer des éléments issus de votre ordinateur… ). Autre atout d’HTML5, il est déjà lisible avec toutes ses fonctionnalités sur la plupart des smartphones et des tablettes actuelles (ce qui est loin, très loin, d’être le cas du format Flash)

Ce nouveau standard est développé par un super geek : Ian Hickson, retenez bien son nom, car il fait déjà partie des "people" du net, son pedigree est impressionnant : il a contribué au développement d’un autre standard clef : CSS, a travaillé chez Netscape, Opera et maintenant il est employé chez Google. Le premier brouillon de ce standard a été publié en avril 2009, et on attend sa finalisation. HTML5 a connu une vraie accélération dans son développement quand le W3C, a décidé de le soutenir. Le W3C, c’est en quelque sorte la kommandantur de la toile : c’est une organisation à but non lucratif qui est chargé de promouvoir de nouvelles technologies du web, dans le souci de la compatibilité. Sans l’appui de la W3C, l’avenir d’une technologie est plus qu’incertain. La W3C a donc veillé à ce que le HTML5 soit compatible avec les standards précédents.

Vous pourriez me dire que ce terme renvoie d’abord à un enjeu technologique, c’est vrai, mais ce qui est aussi intéressant, c’est l’enjeu commercial et marketing. Derrière ce mot, se livre une bataille acharnée entre les grands du web. Aujourd’hui, presque tous les acteurs majeurs du web soutiennent ce standard : Google, Opera, Microsoft, Mozilla. Chacun veut être le premier à se positionner sur ce standard, qui représente un gage de performance et de modernité. C’est la course entre les différents éditeurs de logiciels de navigation qui veulent être les premiers à proposer des fonctionnalités HTML5 à leurs clients. Question de crédibilité. Tous les coups sont bons. Google nous fait croire que seul son navigateur Chrome permet d’afficher le résultat (c’est à dire de trouver sur le web le site) d’un site expérimental ( clip musical interactif en association avec Arcade Fire). Alors qu’en fait, le clip était visible avec Safari 5 ! Pour avoir la chance que votre maison apparaisse dans le clip vidéo de la chanson du clip "We used to wait", il faut que Google Street View ait photographié votre maison. C’est une expérience amusante à tenter. Google a marqué un bon point et créé un buzz avec ce clip interactif. Pour aller plus loin et se démarquer, Google a même décidé de dédier une page de son site corporate à l’HTML 5. C’est vrai que Google commençait à se ringardiser ! un petit "coup" de HTML5, lui a fait le plus grand bien !

HTML 5 est l’enjeu d’une autre grande bataille : Apple contre Adobe. La pomme refuse d’intégrer Flash player dans ses Ipod et Ipads depuis le début car elle juge cette technologie trop gourmande et difficile à implémenter sur toutes les plateformes. L’HTML5 apparaît comme une alternative.

Enfin L’HTML est au coeur d’un grand combat sur la toile : le libre versus le "propriétaire" (logiciel payant et code source verrouillé) puisque HTML5 et ses API sont complètement open source.

Écrire un commentaire