Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Google dance

Mise à jour : mardi 23 août 2011

Il ne faudrait pas se tromper, la Google dance, n’est pas une danse ou un divertissement tendance, c’est un mot beaucoup plus sérieux. La Google dance correspond à la période du mois pendant laquelle Google met à jour les valeurs de PageRank (la popularité ) des pages web qu’il indexe. C’est à partir de la Google dance, que Google organise la présentation des liens (sites-blogs, forum….) sur ses pages. Cette période de mise à jour (Google Update) dure plusieurs jours car le calcul du Page rank (PR) est une opération complexe. Pendant cette période d’actualisation du PR, la position d’une page web (un site) dans la page de Google peut varier d’un moment à l’autre. Selon la progression des opérations de calcul du PR, un site pourra monter sur la page de Google ou au contraire descendre. Il faut attendre 3 à 4 jours pour que la position du site soit stabilisée.

C’est ce mouvement de montée et de descente des "résultats" (des liens sur la page de google) qui a donné naissance au terme Google dance, qui signifie bien entendu en anglais : la danse de Google.

La Google dance est très déstabilisante pour les éditeurs de sites et blogs, elle leur donne de faux espoirs ou au contraire engendre des déceptions. A partir de 2002, la fréquence des Google dance a été accélérée, et aujourd’hui l’actualisation du PR s’effectue en temps quasi réel (tous les 15/20 minutes). Néanmoins, certains continuent à utiliser le terme pour désigner les mises à jours de l’algorithme que le moteur de recherche réalise tous les 3 à 4 mois. Ainsi, si votre site gagne un point en termes de PR, vous pourrez dire " après la dernière Google dance, mon site a pris un point de plus, il est à 5 aujourd’hui".

C’est bien que le terme Google dance ait survécu, il est plutôt sympathique. Dommage quand même, qu’on ne puisse plus évoquer la Google dance pour expliquer un PR en chute libre, ce qui était le cas, quand Google recalculait le PR chaque mois. C’était quand même bien pratique et plus gentil pour notre égo ! Ceci étant, comme nous le signale très justement Vincent Dartigues fin observateur du web, même si Google ne danse plus chaque mois, de temps à autre, le moteur de recherche fait l’évènement, comme avec l’opération Panda en août 2011. Objectif de cette opération, porter un coup fatal aux sites qui trichent, c’est à dire ceux qui essaient de tromper les moteurs de recherche afin de doper leur visibilité (leur PR). Les sites comparateurs de prix ont été les premières victimes du gentil Panda mais aussi les sites agrégateurs d’information comme Wikio qui a perdu plus de la moitié de sa visibilité après la danse…

Écrire un commentaire