Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Google+

Mise à jour : jeudi 8 septembre 2011

Cet été, un nouveau réseau social est né, Google+ qui a l’ambition de détrôner Facebook. Comme tout réseau social, il se présente sous la forme d’un site (plate-forme) auquel on s’abonne gratuitement afin de pouvoir communiquer, échanger des infos, vidéos, photos avec ses amis membres du réseau. La promesse publicitaire de Google+ est forte : pour que les échanges sur web soient plus vrais que nature. En d’autres termes, vous allez pouvoir parler, partager, échanger avec vos amis membres de Google+ comme si vous étiez avec eux, dans la même pièce… Google+propose des services qui se prétendent "inédits" , la preuve est que Google, le géniteur de ce réseau, a du créer des néologismes pour désigner ces nouvelles fonctionnalités. Il faut citer le service "bulle" (hang out) : il vous permet de créer un bulle (qui représente une pièce virtuelle ) cette bulle est identifiée par une adresse URL que vous pouvez envoyer à vos amis afin qu’ils en fassent partie. Dans cette bulle, vous pourrez rire ensemble en regardant une vidéo sur Youtube, vous pourrez chatter et vous voir en même temps, grâce à la web cam. Et peut être que découvrant votre bulle, un membre du réseau inconnu, vous demandera s’il est possible de vous rejoindre, vous pourrez ainsi rencontrer de nouveaux amis et "buller" ensemble.

Clique explique Google "est une autre nouveauté qui vous permet de rester en contact avec vos amis lorsque vous êtes en déplacement. Avec Clique, vous pouvez envoyer des textes à des groupes de contacts ou à des amis dans Google+ pour mobile. Lorsque vous recevez un nouveau message dans Clique, Google+ envoie une notification push à votre téléphone ".. Clique représente un chat de groupe qui vous permet de dialoguer en même temps par messages écrits avec toute votre clique , par exemple le groupe de copains avec lequel vous comptez vous rendre au restaurant. Ainsi vous pourrez choisir le restau en question dans les règles de l’art de la démocratie. C’est vrai que c’est plus facile que d’appeler Louis, puis Clément, puis Benoit, puis Nina pour se mettre d’accord sur le lieu qui va ravir nos papilles.

Avec le service Déclics, Google+ vous propose de lire des articles qu’il a repéré sur le web (n’oublions pas que c’est d’abord un moteur de recherche performant) et qui traitent de sujet qui vous intéressent. Bien sûr vous pourriez penser que Google se mêle un peu trop de votre vie, mais vous pouvez être rassuré le géant du net explique sa démarche sur son site : Vous souvenez-vous des articles de journaux que votre grand-père découpait avec amour pour vous les envoyer ? C’était le bon vieux temps. C’est un peu comme ça que marchent les Déclics :. Mais au delà des nouvelles fonctionnalités qu’il offre, Google+ se targue d’offrir un réseau plus sécurisé que Facebook. En effet, Google+ vous permet de structurer vos contacts en cercles (groupes). Amis, famille, collèges, afin de pouvoir mieux cibler vos envois : ex éviter l’envoi de la photo de toutes vos conquêtes à vos parents. Google refuse aussi le principe d’anonymat, si vous ouvrez un compte sous le nom de "apollon 23" ; vous serez vite éjecté du réseau. Et Google mène l’enquête pour s’assurer que les noms choisis correspondent aux bonnes personnes, enfin, ce travail de veille ne concerne que les high profil (les VIP). En d’autres termes, si vous découvrez un profil au nom de F Hollande, vous pourrez être certain qu’il s’agit bien de l’homme politique et non d’un fan ou d’un détracteur.

C’est vrai que ces nouveaux services peuvent paraitre tentants, comment avons pu vivre sans les "bulles" ou les "cliques" de Google+ ? on peut s’interroger sur le vide de notre vie sociale. Quoi qu’en creusant la question, le caractère inédit des services n’est pas toujours prouvé : sur Facebook aussi vous pouvez différencier vos échanges en créant des "groupes", mais c’est un peu plus compliqué. On peut aussi se réjouir qu’un groupe ose s’attaquer au monopole de Facebook, le seul problème c’est que Google est déjà un géant, qui en connaît beaucoup sur nous, doit-on lui laisser prendre encore plus de place dans notre vie ? Et surtout au plan pratique, comment va t’on pouvoir reconstruire un réseau de 400 amis, en a -t-on on le courage seulement ? A moins que Google+ soit une opportunité pour fermer votre compte Facebook . Si vous vivez chaque nouveau message comme un spam qui pollue votre espace virtuel, parce que vous avez eu le tort d’accepter n’importe quel ami sur votre compte, pour valoriser votre profil, dans ce cas, Google+ vous permet de recommencer à zéro et d’éviter les pièges du réseau social.

On va suivre de près les premiers pas de ce réseau, espérons que Google fera mentir l’adage "jamais 2 sans trois" car le géant du web a déjà failli par deux fois récemment, souvenez -vous de Buzz et Wave, 2 échecs cuisants qui rappellent que même un géant peut se tromper.

Écrire un commentaire