Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Flooding ou flood

Mise à jour : mercredi 21 mars 2012

Flood signifie inondation en anglais. Selon Duncanben qui nous a suggéré ce mot, le flooding consiste "à inonder un réseau, un forum ou un chat, de messages ou de données répétitifs ou inutiles". Certains vont jusqu’à qualifier tout commentaire "hors sujet" de flooding. Ainsi quand un internaute pose une question sur l’écologie, dans une discussion qui est dédiée à la parité "femmes -hommes", c’est intéressant mais totalement hors sujet, donc c’est du flooding. Ces commentaires perturbent les forums et les discussions sur le web. Si en eux mêmes ils ne sont pas dénués de sens, ni malveillants, c’est leur grand nombre qui pose problème. Ils polluent les forums, les commentaires intéressants sont noyés dans un océan de messages inutiles, ce qui démotive bien des utilisateurs de ces forums.

On peut aussi utiliser le flooding dans une intention malveillante, par exemple pour perturber le fonctionnement d’un site. Si si vous lui adressez la même requête (ex télécharger une même photo) plusieurs centaines de fois sur une courte période, le site risque d’être momentanément paralysé.

L’auteur du flood ou flooding est un floodeur.

Vous l’avez compris, le flooding c’est la plaie, au même titre qu’un Spam ou un troll. On préfère quand même les flooders aux trolls, parce que contrairement à ces derniers, les messages des flooders ne sont en général pas malveillants, ni insultants. Attention à une dérive du web. J’ai commencé à entendre des réflexions du type : ca c’est un flood, pour qualifier un message dont l’auteur n’était visiblement pas Einstein…Par extension, tout commentaire à faible valeur ajoutée du type "super- j’adore-LOL" peut être qualifié de flooding. Si vous êtes mal inspiré et que vous postez un message du type "sympa", vous pouvez vous faire traiter de flooder. Dur pour l’égo ! Si, sur internet, on commence à se préoccuper d’apporter une forte valeur ajoutée dans les conversations auxquelles on participe, on aura l’impression de se retrouver sur les bancs de l’école. Ne culpabilisons pas les flooders du dimanche (ceux qui dans un moment d’inattention expriment leur enthousiasme à la lecture d’un billet "génial ce post" !), faute de quoi, les visiteurs des blogs, sites et forums risquent d’être nettement moins actifs et les commentaires moins nombreux ! Au final, les bloggers, les éditeurs de site, de forum seront les grands perdants, car après tout, les floods ont leur utilité dans les conversations sur le web : les "super", "LOL" sont aux Chats, ce que les "hum hum," "bien, ok" ah je vois !"" sont à nos conversations in Real Life, ils nous incitent à nous exprimer. Il faut se garder de toute hypocrisie : en tant que blogger, on apprécie les messages de félicitations de nos visiteurs. Même s’ils n’ont pas inventé l’eau chaude et encore moins le web 3.0, ils nous encouragent à publier…

Écrire un commentaire