Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Dematérialisation

Mise à jour : jeudi 13 octobre 2011

La dématérialisation, ce terme suggéré par Bertrand Olivier et qui aurait toute sa place dans les cours de diction, tant il est imprononçable, revient pourtant de plus en plus souvent dans la bouche des geeks, informaticiens, managers… A l’origine, la dématérialisation désigne l’action qui consiste à numériser c’est à dire transformer en données numérique (fichiers), tous vos documents sous forme de papier : par exemple, vos factures, bon de commande… L’objectif étant de réduire l’achat de papiers (ce qui est à la fois bon pour notre budget et pour l’environnement) et de faciliter la transmission de ces données : il est plus facile d’envoyer un fichier par mail que par courrier !

Puis on a commencé à parler de dématérialisation informatique. Cela signifie que les entreprises abandonnent leur salle informatique équipées de serveurs géants pour externaliser ces équipements. Au lieu de disposer d’un serveur intégré, l’entreprise confie ses données informatiques à un nuage de serveurs et peut y accéder quand elle le souhaite. Il lui suffit de se connecter par un mot de passe à "son nuage" : un ensemble de serveurs extérieurs à l’entreprise, qui n’est plus contrôlé par l’entreprise. En fait, la dématérialisation informatique renvoie à une autre notion très tendance : le Cloud computing(ou L’informatique dans le nuage). De nombreux services informatiques, des applications, des logiciels qui étaient naguère achetés ou développés par l’entreprise, sont désormais dématérialisés, l’entreprise ne possède rien en propre mais peut "louer" à sa convenance ces services à un prestataire qui possède ces applications, serveurs, nuages… La dématérialisation présente bien des avantages : elle permet à l’entreprise de disposer d’une plus grande flexibilité : au lieu d’acheter un serveur géant lui permettant de réaliser des calculs super puissants 3 fois par an, elle peut "louer" les services de serveurs hypers puissants, 3 fois dans l’année. La dématérialisation, c’est très pratique, car les équipes peuvent accéder aux applications, services informatiques quel que soit l’endroit où elles se situent, il suffit d’une connexion internet. Ceci étant, de nombreuses interrogations demeurent notamment sur le problème de la confidentialité et de la propriété des données. C’est vrai qu’on est en droit de se demander ce qui se passe le jour où vous cessez votre contrat avec le serveur qui ne vous appartient pas, est-ce que vous récupérez la propriété de vos données ??? Et que se passe t- il si le "nuage" tombe en panne ? Vous n’aurez plus qu’à prier le ciel que votre "nuage" n’ait pas été détruit ! Et enfin, quand les données se déplacent depuis le serveur jusqu’à vous en empruntant les voies du web, peut on être certain, que personne ne pourra y avoir accès ?? Ceci étant ces doutes n’empêchent pas la dématérialisation de continuer son chemin. La dématérialisation gagne maintenant les particuliers. Avec l’Icloud, Apple nous permet de dématérialiser nos CD. Au lieu d’acheter des disques ou de morceaux de musique que vous enregistrez sur CD, il suffit d’acheter le droit à consulter un album, à un disquaire virtuel "Itunes" et vous pourrez écouter cet album où que vous soyez dans le monde, depuis un Iphone ou un ordinateur, il suffira d’indiquer un mot de passe et vous serez mis en relation avec le ou les serveurs qui contiennent votre fichier. Amazon.com fait partie des pionniers de la dématérialisation, il vous permet de télécharger de la musique, des livres.

On savait déjà qu’il n’était pas bon de faire figure de "matérialiste", ce terme renvoyant à notre appétit à posséder des biens matériels. Désormais, il est de bon ton de "dématérialiser" sa vie. Le paradoxe, c’est que pour "dématérialiser", il faut quand même se doter de technologies à la pointe, consommer du Hi Tech, en quelque sorte…. On peut parier que sous peu, rien ne sera plus "has been" qu’une bibliothèque croulant sous les livres, CD, DVD et autres albums photos, dans votre salon. Tout un symbole d’une époque "matérialisée" révolue. Désormais, nos fichiers, livres, dvd, CD, se baladeront quelque part dans des nuages informatiques, il suffira d’un mot de passe pour pouvoir les consulter depuis n’importe quel ordinateur, smartphone. Cela ne stoppera en aucun façon notre appétit de consommation, on achètera toujours plus de fichiers de musique, livres ou vidéos, simplement, cela sera moins visible, puisque vos voisins, amis, (il faut l’espérer) n’auront pas accès à votre "nuage". Vous pourrez donc laisser libre cours à vos penchants matérialistes ou culturels (tout dépend de quel point de vue on se place) sans culpabiliser.

Écrire un commentaire