Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Capsule video

Mise à jour : mercredi 30 novembre 2011

Depuis quelques semaines, un mot revient souvent sur les lèvres des marketeurs du web (professionnels de la communication-marketing sur le web) : la capsule vidéo. La vidéo, on connaît. La capsule, on peut comprendre, le mot vient du latin, Capsula et signifie "petite boite". Mais la conjugaison des deux mots n’est pas des plus limpide. Mes premières recherches me conduisent à une fausse piste : la capsule vidéo serait un nouveau procédé d’endoscopie… En fait, ce mot prend une toute autre signification sur le web : Il désigne une vidéo courte, moins d’une minute qui permet aux entreprises de se présenter ou de promouvoir un produit-service sur le web. L’objectif étant de susciter l’intérêt des internautes afin de créer un vrai buzz qui dopera le CA de l’entreprise. Si la vidéo s’acoquine avec le terme capsule, c’est probablement pour signifier que le film est bref : c’est une mini vidéo comme la capsule est à l’origine une "petite boite".

La vidéo peut se présenter sous une forme basique : l’entrepreneur se filme avec sa web cam en train de vanter les mérites de son produit. C’est la version capsule vidéo "face to face", pas toujours très accrocheuse.

Les agences de communication et de markéting ont commencé à prendre la vague de la capsule vidéo, et produisent donc des capsules en haute définition capables de rivaliser avec les plus beaux spots de pub. La capsule vidéo est au web 2.0 ce que le spot publicitaire est à la télévision.

La capsule vidéo est une forme de publicité plus accessible que le film publicitaire traditionnel, en terme de prix. C’est pourquoi, elle a commencé par séduire les PME, boutiques, professions libérales qui ne disposent pas des budgets publicitaires leur permettant de promouvoir leurs produits dans les grands médias. On peut découvrir sur Youtube, la capsule vidéo d’un nutritionniste qui présente un nouveau traitement amincissant. Ou encore la capsule vidéo d’un viticulteur qui loue les vertus de son cépage. Une boutique de bijoux a choisi ce nouvel outil marketing pour conquérir des clients sur les webs. Il faut dire que le format court est très adapté aux réseaux sociaux : avec le microblogging, on s’exprime en 140 caractères, avec la capsule vidéo, on doit pouvoir raconter une histoire en images en moins d’une minute.

Les spécialistes du web prédisent que 90 % du contenu sur le web se présentera sous forme de vidéos d’ici 2013 ! Dans ce cas, la capsule vidéo a de beaux jours devant elle. Ceci étant son succès dépendra de la qualité de son contenu, j’avoue que pour le moment je n’ai pas été convaincue par les capsules que j’ai regardées, la minute de lecture me paraissait très suffisante ! Il faut espérer que comme tout nouvel outil, il va gagner en maturité et en qualité. La capsule vidéo s’inscrit bien dans l’air du temps, elle fait gagner du temps, on peut la consulter en mode "zapping", elle permet de traiter un sujet "hyper pointu". La mode aussi a récupéré le terme capsule qui désigne une mini collection, hors collection en série limitée souvent signée par un créateur extérieur ex une chaîne de magasins américains (Macy’s) qui a fait appel à Karl Lagerfeld pour une collection capsule. Le terme capsule devient très valorisant, il renvoie à l’idée de "spécificité, sélectivité"…. La capsule permet de rafraichir des concepts érodés qui n’excitent plus personne : le bon vieux spot de pub devient une "capsule vidéo", une nouvelle gamme de vêtements "une collection capsule". Gageons que sous peu, la mère de famille sous pression ne proposera plus un "malheureux snack" en guise de repas mais un "dîner capsule", c’est plus fun ! Et le propriétaire d’une studette de 8 m2, a plus de chances de trouver des locataires en proposant un "studio capsule" plutôt qu’une chambre de bonne ! On aura compris qu’il faut "capsuler" notre vocabulaire pour être un peu plus tendance…

Écrire un commentaire