Sélectionnez une lettre de l'alphabet

Avatar

Mise à jour : vendredi 19 novembre 2010

A moins d’être tout à la fois malentendant et malvoyant, il est peu probable que vous n’ayez jamais entendu parler d’Avatar. Ce terme a été démocratisé par James Cameron, le réalisateur du film Avatar, un des plus gros succès du cinéma qui met en scène des créatures longilignes, toutes bleues, des pieds à la tête.

Ces avatars ont clairement détrôné dans nos coeurs, les petits hommes verts et martiens ou autres extraterrestres. Pourtant, on aurait tort de confondre "avatar" avec ces créatures bleues. Il faut rendre justice aux amateurs de jeux vidéos et autres Nerd qui utilisaient déjà couramment le terme en 1986. J Cameron n’a rien inventé, en tout cas pas les avatars. L’avatar est avant tout le meilleur ami du fan de jeux vidéo. C’est un personnage virtuel créé par le joueur à travers lequel celui- ci se projette, au sens propre et figuré. En effet l’avatar est le protagoniste du jeu, c’est lui qui bouge, attaque, se défend, ruse, se "jette" et se "projette" dans le jeu au gré du joystick (manette de jeu) contrôlé par le joueur. On peut créer un avatar en toute liberté au gré de ses fantaisies voire de ses fantasmes : une geekette pourra se projeter en Lara Croft tandis - que les geeks s’imagineront en cyborg body buildé, ou vice versa. Rien n’interdit à un geek de choisir pour avatar une espèce de Lara Croft. Vous pouvez vous travestir à loisirs, sans souffrance et sans crainte de soulever l’opprobre.

Ceci étant, il faut rendre justice aux Hindous. C’est à eux véritablement qu’on doit le nom "avatar" et non aux geeks qui ont piraté ce terme ! En sanskrit, avâtara désigne les 10 incarnations de Vishnou : Krichna, Bouddha, poisson, tortue, sanglier…Dans la religion hindouiste, le terme avatar signifie l’incarnation d’une divinité sur terre".

Terme éminemment positif, on se demande comment il a pu prendre une connotation péjorative dans le langage populaire, "parlé", il est devenu un synonyme de "malheur", galère ou mésaventure". Espérons que le succès du film Avatar nous fera oublier cette malheureuse définition.

Les mauvaises langues prétendent que le succès planétaire d’Avatar ne serait pas seulement lié au génie du réalisateur James Cameron mais à celui d’un blogger chinois. Ce dernier aurait écrit, il y a plusieurs années, un roman qu’il aurait mis en ligne et qui mettait en scène des créatures bleues…Il a attaqué Cameron en justice, et même si celle-ci lui a donné tort, le doute demeure.

De toutes les façons, les Chinois ne sont pas rancuniers puisqu’ils ont décidé de rebaptiser l’une de leurs montagnes "Avatar", une manière de rendre hommage à ces petites créatures qui les ont tant émues.

2 commentaires

  • Avatar 22 novembre 2010 16:55, par kathrin

    Avant le navet de Cameron, c’est le site Second Life qui a popularisé la notion d’avatar, un double que l’on se créé pour vivre une existence de rêve dans la peau d’un personnage à l’image de ses fantasmes

    Répondre à ce message

  • Avatar 12 mars 2012 19:38, par elx

    Et bien avant Cameron, aussi, j’ai donné à ma société de conseil et planning stratégique, le nom d’ AVATARS !! erreur, je n’ai pas pensé à protéger !!

    Parce que que le sens du mot Avatar va au-delà de la simple incarnation d’un dieu sur terre. La mission de ces Dieux réincarnés est de remettre de l’ordre, du sens, de la connaissance quand il y a chaos. (d’où la connotation péjorative sans doute).

    Répondre à ce message

Écrire un commentaire