Sélectionnez une lettre de l'alphabet

ARG

Mise à jour : mercredi 28 mars 2012

ARG est l’acronyme de "alternate reality game" qui signifie en Français "jeu en réalité alternée". L’ARG se présente comme un jeu de piste qui se déroule alternativement sur la toile et dans la vraie vie et qui fait largement appel aux technologies les plus innovantes. Le premier ARG digne de ce nom aurait été créé en 2001.

Les joueurs sont souvent appelés les Argonautes en référence aux héros dans la mythologie grecque qui ont participé à la recherche de la toison d’or. Les argonautes doivent résoudre une énigme proposée par le Puppetmaster (le marionnettiste), celui qui organise le jeu. Une première page s’affiche sur le web, elle représente le point de départ de l’ARG, c’est pourquoi on l’appelle "le rabbit hole" en référence au sous-terrain qu’emprunte le lapin blanc d’Alice au Pays des Merveilles pour accéder au monde merveilleux. L’ARG utilise des moyens de communications très divers pour délivrer les indices permettant aux joueurs de résoudre l’énigme : du portable pour les appels ou sms, à l’ordinateur pour les sites web, mails en passant par les médias traditionnnels (ex Libé) parfois ou encore certains jeux qui se veulent eux même des ARG comme Second Life. Ces jeux connaissent un vrai succès dans les pays anglo-saxons, tandis qu’en France, la percée est encore timide. Il faut dire que l’ARG est vite apparu comme un bon outil marketing. C’est le cas notamment de la société de production de S Spielberg qui a développé un ARG pour soutenir le lancement de son film, AI intelligence artificielle en 2001. La série Lost a utilisé l’ARG pour fidéliser les fans de la série américaine entre deux saisons. Lost leur proposait de se rendre sur un site spécifique pour découvrir l’énigme à résoudre, en rapport avec un épisode. Les sociétés d’édition de jeux vidéo évidemment n’ont pas tardé à surfer sur la vague ARG. Des ARG ont été créés à l’occasion du lancement de nouveaux jeux ex Halo 2 sur Xbox en 2004. Depuis, l’ARG a séduit de grandes marques qui espèrent ainsi fidéliser leurs jeunes clients, en renforçant leur lien avec eux. Même s’ils ne font pas référence directement à leurs produits. Il s’agit plus d’une action d’image que d’une action promotionnelle mais qui s’inscrit dans la tendance du marketing viral. Les annonceurs espèrent que les joueurs "se passeront le mot" sur la toile afin de doper le capital notoriété et image de leur marque. Mac Donald a sponsorisé en 2008 un ARG à l’occasion des Jeux Olympiques et récemment SFR a présenté son ARG "Can You Stop It". Certains commencent à s’inquiéter des dérives possibles de l’ARG, ils considèrent le jeu "Evoke" sponsorisé par le World Bank Institute comme une récupération politique. Les joueurs devaient proposer des solutions aux maux dont souffre l’Afrique en particulier (pauvreté, santé, sécheresse.. ). Les gagnants, ceux qui accomplissaient les dix missions en ligne sur dix semaines recevaient le titre honorifique d’« Innovateur social 2010 » décerné par le World Bank Institute. Ils bénéficiaient également de mentors parmi des innovateurs sociaux expérimentés et des chefs d’entreprises et pouvaient décrocher une bourse pour pouvoir exprimer leur vision lors du Sommet EVOKE à Washington DC. Cet ARG était censé développer les capacités de création et d’initiative chez les jeunes. En cela, la démarche est intéressante. On peut s’étonner qu’elle ait suscité autant de polémique quand l’ARG de Macdonald n’a pas, à priori, ému les défenseurs de "l’esprit ARG".

L’ARG apparaît comme un héritier des jeux de rôles qui ont connu pas mal de succès au siècle dernier (dans les années 70/80) en particulier le célèbre "Donjons et dragons". Comme dans les jeux de rôle, l’ARG joue la carte de l’ambiguïté entre l’expérience virtuelle et réelle. On joue en ligne puis on se retrouve dans la vraie vie. Une des raisons du succès de l’ARG c’est de permettre à des personnes de se rencontrer sur la base d’une passion commune, in "real life" (dans la vraie vie), de quoi faire trembler le site de rencontres Meetic ? En outre, l’ARG est recommandé pour muscler vos neurones, c’est quand même plus web 2.0 que les mots croisés !!! De plus l’ARG fait appel à l’intelligence collective, les joueurs doivent collaborer pour résoudre une énigme. Là ou un jeu vidéo en ligne comme World of Warcraft, permet seulement à un petit nombre de joueurs de jouer ensemble, un ARG permet de jouer à plusieurs dizaines de milliers de personnes et participe à développer l’esprit d’équipe. On s’étonne que les entreprises n’aient pas encore adopté l’ARG dans le cadre de leurs programmes de "team building" (avoir l’esprit de groupe). En tout cas, Jane McGonigal, la blonde et jolie prêtresse de l’ARG prédit un grand avenir à cette nouvelle forme de jeu, y compris dans le cadre d’applications scientifiques ou humanitaires. L’ARG pourrait être le moyen de mobiliser l’intelligence collective des chercheurs du monde entier au service de l’humanité. De tels arguments devraient ébranler les convictions des détracteurs de jeux vidéos ! Il est certain que Laure Manaudou ne connaît pas les ARG !

Écrire un commentaire